Pompe à canal latéral
Aller au contenu principal Accéder aux Rubriques
  • Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Pompe à canal latéral

Sommaire de la page:

Voir aussi ...
Le principe de la pompe à canal latéral a été inventé en 1920 par M. Siemen et M. Hinsch fondateurs de la société SIHI.

Schéma de principe de la pompe à canal latéralUn étage à canal latéral est constitué par :

• un corps intermédiaire d'aspiration avec une lumière d'aspiration,
• un corps intermédiaire de refoulement avec le canal latéral, le canal d'évacuation de gaz situé à l'extrémité du canal latéral, la lumière de refoulement et l'orifice d'évacuation de gaz.
• une roue ouverte à ailettes située entre les deux corps intermédiaires.
Plusieurs étages à canal latéral sont généralement utilisés en série.

La pression est générée par un effet tourbillonnaire dans le canal latéral. La rotation de la roue ouverte à ailettes engendre une dépression au début du canal latéral permettant l'aspiration du gaz ou du liquide mélangé à du gaz. Le canal de déplacement du gaz provoque un effet de piston liquide. Le gaz véhiculé à la base des ailettes est alors rejeté par l'orifice d'évacuation de gaz.

Une pompe à canal latéral peut pomper de grande quantités de gaz par entraînement (jusqu'à 50% de gaz). Une pompe à canal latéral peut chasser le gaz de la conduite d'aspiration et elle est donc particulièrement recommandée pour le pompage d'un réservoir dont le niveau est inférieur à celui de la pompe, ou dans les cas où il y a évaporation du liquide.

Afin d'éviter la cavitation, la hauteur comprise entre le niveau du liquide et l'entrée de la pompe à l'aspiration est limitée. Cette hauteur est liée au NPSH ou Net Positive Suction Head.L'ajout d'une roue centrifuge en amont de la première cellule à canal latéral permet d'abaisser le NPSH requis.

Cette technologie de pompe présente les avantages d’être auto-amorçante y compris sur des mélanges diphasique et de ne pas se désamorcer en cas de cavitation, mais n’est pas compatible avec des particules en suspensions.

©Copyright 2013-2019. Droits réservés