Acier gainé intérieurement de polymère
Aller au contenu principal Accéder aux Rubriques
  • Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Acier gainé intérieurement de polymère

Tuyauteries revêtues de matière plastiqueUne gaine en PTFE, PFA ou PP insérée à l'intérieur d'une enveloppe en acier protège ce dernier du contact du milieu corrosif qu'il est chargé de contenir. L'enveloppe en acier assure la résistance mécanique (résistance à la pression), tandis que la gaine en polymère le protège de la corrosion.

La gaine n'est pas adhérente à la tuyauterie métallique. Son épaisseur est de l'ordre de 3 à 8mm selon les diamètres et les résistances au vide requises. Elle est munie d'un collet aux extrémités permettant d'assurer une parfaite continuité de la protection aux raccordements. Cette technique n'est applicable qu'aux raccordements à brides.

Le matériau se présente sous forme d'éléments de tuyauterie (tubes, té, coudes, réductions, ...), préfabriqués, de diamètres et épaisseurs standard. Ils ne peuvent être ni recoupés ni soudés.Les diamètres proposés vont jusqu’à 1 400 mm et sont adaptés aux chaudronneries à revêtir.

Les épaisseurs sont étudiées de telle manière qu’une fois chaudronné le tube polymère :
 - soit étanche aux fluides véhiculés
 - résiste à des conditions de vide accidentel, temporaire, ou total et permanent.

Les avantages :

 - inertie chimique
 - résistance à la température en service continu entre -50°C et 230°C pour le PTFE et le PFA,
 - imperméabilité aux gaz et vapeurs,
 - absence totale de vieillissement,
 - ininflammabilité totale du PTFE,
 - rugosité de surface particulièrement faible d’un matériau anti-adhérent comme le PTFE qui assure de très faibles pertes de charge et l’absence d’encrassement,
 - résistance aux chocs thermiques ou mécaniques,
 - absence de relargage dans les fluides transportés, matériau alimentaire.

Précautions d'installation

Procédés sous vide

La résistance au vide interne à la tuyauterie est limitée par la résistance mécanique de la gaine polymère, qui est beaucoup plus faible que celle de l'enveloppe métallique. En cas de vide excessif, le tube en polymère  collapsera, la déformation générera des contraintes mécaniques aux points de raccordement qui peut conduire à des déchirures.
Contrairement aux tuyauteries métalliques qui résistent généralement au vide absolu quelque soit l'épaisseur (excepté pour les diamètres les plus importants), dans le cas de tuyauteries revêtues, il conviendra de déterminer soigneusement la pression minimale possible ainsi que la température correspondante et d'adapter l'épaisseur de la gaine en conséquence.

Procédés avec des cycles de température

Une poche d'air existe par construction entre la gaine et la tuyauterie métallique. Un trou d'évent de quelques mm est toujours prévu par le constructeur. Il peut passer inaperçu et malencontreusement être obstrué au montage (calorifuge, peinture, ...). Si aucun évent n'est possible, lors des augmentations de température, la poche de gaz pourrait augmenter de volume, contracter la gaine polymère qui finirait par obstruer le passage du fluide procédé.
Cet évent est aussi utile pour détecter une fuite de la gaine, ou évacuer du gaz migrant depuis le fluide procédé au travers de la paroi en polymère.

Propriétés et limites d'utilisation des matériaux polymère

PTFEPFAPP
PolytétrafluoroéthylènePolyfluoroalkoxyPolypropylène
Traction à la rupture26 N/mm²21 N/mm²26 N/mm²
Allongement à la rupture275%300%120%
Tre maxi service230°C230°C100°C

©Copyright 2013-2019. Droits réservés