• Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Pompes volumétriques rotatives



Pompe à palettes libres

Pompe à palettes libresUn corps cylindrique fixe communique avec les orifices d'aspiration et de refoulement. A l'intérieur se trouve un cylindre plein, le rotor, tangent intérieurement au corps de la pompe et dont l'axe est excentré par rapport à celui du corps.
Le rotor est muni de 2 à 8 fentes, diamétralement opposées deux à deux, dans lesquelles glissent des palettes que des ressorts appuient sur la paroi interne du stator.
Le mouvement du rotor fait varier de façon continue les différentes capacités comprises entre les cylindres et les palettes en créant ainsi une aspiration du liquide d'un côté et un refoulement de l'autre.

Caractéristiques et utilisation : ce sont des pompes caractérisées par des débits allant jusqu'à 100 m3/h et des pressions au refoulement de 4 à 8 bars.

Avantages :
          - pas de brassage, ni d’émulsion du liquide pompé
          - débit régulier
          - marche réversible de la pompe
Inconvénients :
          - usure du corps par frottement des palettes
          - difficile pompage des produits visqueux

Pompe à palettes souples

Pompe à palettes souplesDe même conception que les pompes à palettes libres, le mouvement du rotor fait varier de façon continue les différents volumes compris entre les cylindres et les palettes souples créant une aspiration du fluide d’un côté et le refoulement de l’autre.Ce type de pompe occasionne des phénomènes de fuites internes et de brassage du fluide.

Pompe à rotor hélicoïdal excentré

Pompe helicoidale excentréeEgalement nommée pompe Moineau du nom de son inventeur, pompe à vis ou « queue de cochon ».

Elles sont composées de deux engrenages hélicoïdaux, le rotor tournant à l’intérieur du stator fait d'un matériau élastomère. Le mouvement tournant excentré du rotor permet de déplacer axialement le produit.

Ces pompes peuvent atteindre des pressions au refoulement de   20 à 60 bars. Le débit maximum est de 500 m3/h. Son utilisation pour alimenter les filtres-presses est fréquente.

Avantages :
          - débit régulier
          - marche de la pompe réversible
Inconvénients :
          - pas de marche à sec de la pompe
          - maintenance assez difficile et coûteuse
          - encombrement important

Pompe péristaltique

Pompe péristaltiqueL’effet de pompage est obtenu par la compression d’un tube en élastomère par des galets fixés sur le rotor. Les galets, en se déplaçant, entraînent le liquide jusqu’au refoulement.

Elles permettent de pomper des liquides très abrasifs et chargés à un débit pouvant aller à 50 m3/h. La pression au refoulement est de 15 bars. La hauteur manométrique maximale est de 160 m CE.

Avantages :
          - utilisation comme pompe doseuse possible
Inconvénients :
          - débit limité
          - refoulement très saccadé
          - température d’utilisation assez faible (80°C) limitée par la le matériau du tube

Pompe à engrenages

Pompe à engrenage interneElle est constituée par deux engrenages tournant à l’intérieur du corps de pompe.
Le principe consiste à emprisonner le liquide dans l’espace compris entre deux dents consécutives et à le faire passer vers la section de refoulement.

Ce sont des pompes qui peuvent atteindre des pressions au refoulement de l’ordre de 5 à 30 bars. Les débits peuvent atteindre 300 m3/h.
Elles sont adaptée aux liquides propres de toute viscosité même les plus élevées.
Elles n’admettent pas le passage de particules solides sous peine de destruction.

Avantages :
          - débit régulier
          - pas de clapets nécessaires
          - marche de la pompe réversible
Inconvénients :
          - nombreuses pièces d’usure
          - pas de particules solides dans cette pompe, ni de produits abrasifs ; la présence de traces de solide ayant pour effet d’accélérer l’usure mécanique des pignons et de diminuer l’étanchéité entre le corps de pompe et les dents.

Pompe à lobes

Pompe à lobesSelon le même principe que les pompes à engrenages, le fluide est déplacé entre le rotor et le corps de pompe. Les rotors sont entraînés par un mécanisme indépendant. Les impulseurs sont composé de un, deux, trois ou quatre lobes. Le flux de liquide est continu et il n’y a pas de brassage.

Pompe à disque excentré

Principe de fonctionnement pompe MouvexCette pompe fut imaginée en 1906 par André Petit qui la popularisa sous la marque Mouvex. Elle est composée d'un disque entrainé par un excentrique dans un corps de pompe cylindrique.
Cette pompe est capable de véhiculer une grande variété de liquides, visqueux ou non, volatils, et même du gaz, sans cisaillement, sans pulsation.
Sa capacité à pomper du gaz la rend auto amorçante, et permet également de chasser le liquide d'une tuyauterie en le poussant avec un gaz.
Le sens du pompage peut être inversé par inversion du sens de rotation de la pompe.

©Copyright 2013-2019. Droits réservés