• Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Types de purgeurs


Le purgeur a pour fonction de permettre l'évacuation des condensats sans laisser passer la vapeur. Il doit également permettre l'évacuation de l'air et des incondensables présents, au démarrage comme en fonctionnement stabilisé.

Les qualités principales du purgeur sont:
 - minimiser la perte de vapeur
 - longue durée de vie
 - résister à la corrosion
 - être peu sensible à l'encrassement
 - conserver sa capacité en cas de contre pression dans le réseau aval

Purgeur thermodynamique

Purgeur thermodynamiqueDe conception simple, robuste et compact.

Le passage des condensats est contrôlé par un simple disque. Sous l'effet de leur pression les condensats froids soulèvent le disque et peuvent s'écouler librement. La vapeur, elle, par sa vitesse provoque une dépression sous le disque, le plaquant sur son siège. La présence de vapeur dans la chambre au dessus du disque,  renforce son étanchéïté, jusqu'à ce qu'elle se condense, permettant alors au disque de se soulever à nouveau pour libérer le passage. La fermeture du purgeur se produit aussi lorsque le condensat est suffisament chaud pour générer de la vapeur.

Un débit important d'incondensables, au démarrage d'une installation par exemple peut avoir le même effet que la vapeur et empêcher le dégazage. Pour palier à cet inconvénient, un purgeur thermostatique peut être installé en parallèle.
Son efficacité peut être affectée par un encrassement des portées du disque; il est souvent proposé avec un filtre incorporé.
Le fonctionnement de ce type de purgeur est bruyant à cause du mouvement du disque.

Il résiste aux coups de béliers et au gel.
Il est bien adapté à la purge des traçages de ligne.
Sont efficacité diminue lorsqu'un refroidissement par l'extérieur est important (par temps de pluie ou froid).
Un trop grand surdimensionnement peu nuire à son fonctionnement.
Son utilisation est limitée à une contre-pression inférieure à 80% de la pression des condensats.

Purgeur bimétallique

Purgeur bi-métalliqueUn obturateur est monté sur une lame métallique dont la courbure est fonction de la température du condensat.
Si une évacuation complète du condensat est recherchée, prévoir en amont un tronçon de tuyauterie (2m minimum) permettant le refroidissement.
Le temps de réaction aux changements de régime est long.
Ce purgeur présente l'avantage de n'évacuer le condensat qu'après un refroidissement partiel.

Purgeur à flotteur fermé

Purgeur à flotteur fermé L'obturateur est actionné par le mouvement d'un flotteur à l'intérieur du purgeur. Lorsque le niveau de liquide monte dans le purgeur, l'obturateur s'ouvre.
Il permet d'évacuer le condensat dès qu'il se présente de manière continue tout en retenant la vapeur. Il est bien adapté aux variations importantes de débit.
Un évent doit être ménagé pour évacuer les incondensables (air ou gaz). un soufflet thermostatique permet de refermer l'évent si la concentration en vapeur dans la phase gazeuse est importante.

Purgeur à cloche

Purgeur à cloche ou flotteur inversé L'obturateur est actionné par un flotteur inversé (en cloche), qui retient la vapeur.
Lorsque la vapeur parvient au purgeur, elle est retenue par la cloche qui monte dans le corps du purgeur et ferme l'obturateur jusqu'à ce quelle disparaisse en s'échappant par un petit évent.
Le fonctionnement est cyclique.
Il s'adapte rapidement aux variations de débit.

La position du clapet en position haute, ainsi que son fonctionnement en tout ou rien (totalement ouvert ou totalement fermé) rend ce purgeur particulièrement tolérent à la présence d'impuretés solides.

Purgeur thermostatique

Purgeur thermostatiqueL'obturateur est actionné par une capsule à soufflet contenant un liquide dont la tension de vapeur est légèrement supérieure à celle de l'eau. Lorsque le purgeur contient des condensats partiellement refroidis, la pression interne de la capsule peut être inférieure à la pression des condensats; le soufflet est comprimé et l'obturateur est soulevé pour laisser passer le liquide. Lorsque le purgeur contient de la vapeur ou des condensats à saturation, la pression interne de la capsule est supérieure à la pression de la vapeur; le soufflet se développe et ferme l'obturateur.

Les fournisseurs proposent souvent un choix de sous-refroidissement des condensats entre 5 et 20°C.

Peu encombrant, il peut être installé dans n'importe quelle position. Il est sensible aux coups de béliers et parfois à la corrosion. Il est surtout destiné aux faibles débits d'évacuation pour lesquels les condensats peuvent être retenus le temps de leur refroidissement partiel (purge de lignes de transfert, circuits de traçage, ...)


©Copyright 2013-2019. Droits réservés