• Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Traitements des eaux de chaudière par l'hydrazine


Sommaire de la page:

Voir aussi ...

Malgré sa toxicité et son caractère éventuellement cancérigène, l'hydrazine est l'additif anti-corrosion le plus utilisé depuis les années 1960.
A la fois anti-oxygène et inhibiteur de corrosion, il agit aussi bien en phase liquide qu'en phase vapeur. Cependant sa volatilité est faible et il demeurera essentiellement dans l'eau. Il n'augmente pas la teneur en sel de l'eau en chaudière.

Réaction avec l'oxygène:
N2H4 + O2 ==> N2 + 2H2O
La température, l'excès d'hydrazine, les pH élevés et la présence de catalyseur sont les principaux facteurs qui favorisent la vitesse de réaction.
Certaines qualités activées (Levoxin de Bayer, Liozan de Atofina) réagissent plus rapidement avec l'oxygène.

Action inhibitrice de la corrosion:
L'hydrazine accélère l'oxydation du Fer(II) en Fer(III) avec formation d'une couche passivante de magnétite dès 50°C:
3 Fe(OH)2 + N2H4 ==> Fe3O4 + N2 + 2 H2O
Cette réaction est défavorisée par la présence d'hydrogène dans la vapeur.

De même l'hydrazine converti les couches oxydées d'oxyde cuivrique en oxyde cuivreux plus stable:

4 CuO + N2H4 ==> 2 Cu2O + N2 + 2 H2O

L'hydrazine se décompose au dessus de 300°C:
3  N2H4 ==> 4 NH3 + N2
en donnant essentiellement de l'ammoniac et un peu d'hydrogène:
2 NH3 ==> N2 + 3 H2

L'ammoniac qui est extrêmement volatile suivra le cheminement de la vapeur et peut être la cause de corrosions sur des éléments en cuivre ou alliage de cuivre.

Concentration recommandée:
Il est recommandé d'ajouter à l'eau de chaudière une quantité d'hydrazine correspondant à 5 fois la concentration en oxygène dissous.
On devra donc doser une concentration en hydrazine dans l'eau traitée égale à 4 fois la teneur en oxygène avant traitement.
Le tableau ci-dessous rassemble pour différente températures, la teneur en oxygène pour une eau en équilibre avec l'air, et la teneur en hydrazine résiduelle après traitement.

Température
°C
O2 dissous
ppm
Hydrazine
ppm
101144
307,529
505,522
703,815
901,66
950,853

Si l'eau est traitée par un dégazeur thermique efficace, il est recommandé de maintenir une concentration d'hydrazine de 0,2 à 0,3ppm.

Si la chaudière est à l'arrêt, il est recommandé de traiter l'eau qui séjournera à l'intérieur avec une concentration qui dépend de la durée d'arrêt:
- 200ppm pour 2 jours d'arrêt
- 800ppm pour 1 mois

Toxicité de l'hydrazine:
DL50: 30mg/kg chez le rat
cancérigène sur le rat
Limite moyenne d'exposition: <0,1mg/m3


©Copyright 2013-2019. Droits réservés