• Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Le phénomène de Boil Over


Sommaire de la page:

Voir aussi ...
Un Boil Over est un phénomène de moussage de grande ampleur impliquant des réservoirs aériens et résultant de la vaporisation d’eau liquide contenue dans un réservoir en feu. Ce phénomène est à l’origine de violentes projections de liquide enflammé et de la formation d’une boule de feu. Ce type d’accident est heureusement très rare.
    
Des BOIL OVER ont été observés lors de cinq accidents graves:
 - Yokkaichi (Japon), le 15 octobre 1955 ;
 - Tacoa (Venezuela), le 19 décembre 1982 ;
 - Milford Haven (GrandeBretagne), le 30 août 1983 ;
 - Thessalonique (Grèce), le 24 février 1986 ;
 - Port Edouard-Herriot (France), le 2 juin 1987

La cinétique de l’accident est la suivante :

Ce phénomène est similaire à l’ajout d’eau dans de l’huile chaude. Quatre conditions sont donc à réunir :
 
- La présence d'eau au fond du réservoir susceptible d'être transformée en vapeur.
- La création d’une onde de chaleur (ou, en d’autres termes d’une zone chaude) qui entre en contact avec le fond d’eau situé sous la masse d’hydrocarbures.
- Un hydrocarbure suffi­samment visqueux, que la vapeur créée au contact de la zone chaude et de l’eau en fond de réservoir ne puisse pas traverser facilement depuis le bas du réservoir.
- Un hydrocarbure, enfin, dont la température d’ébullition moyenne soit suffisamment élevée.
 
Il est à noter que, même si le phénomène en lui même est très rapide (quelques secondes), plusieurs heures sont nécessaires pour générer l’onde de chaleur et l’amener au contact de l’eau, pour enfin provoquer le boil over.
Ce délai peut être utilisé pour évacuer les populations environnantes.

Source Ineris

©Copyright 2013-2019. Droits réservés