• Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Traitements chimiques des surfaces


Sommaire de la page:

Voir aussi ...

On modifie la nature chimique du métal en surface par action d'un réactif.

Phosphatation:

Traitement des pièces d'acier par une solution d'acide phosphorique. Il se forme en surface une couche de phosphate de fer.

Chromatation:

Traitement des pièces d'acier par une solution de bichromate de soude.
Fe + Na2CrO4 + H2O --> Fe2O3 + Cr2O3 + 4 NaOH
Le fer réagit avec le bichromate pour former une couche superficielle d'oxyde imperméable à l'eau et l'oxygène, qui protège le métal d'une attaque ultérieure.
Ce type de traitement tend à disparaitre en raison de la toxicité du chrome hexavalent (CrVI du bichromate).

Anodisation de l'aluminium:

Formation artificielle d'une couche d'alumine protectrice à la surface d'une pièce en aluminium.

Passivation des aciers inoxydables

Les acier inoxydables doivent leur résistance à la corrosion à une fine couche d'oxyde de chrome protectrice formée en surface. Cette couche peut être partiellement détruite lors des opérations de mise en forme mécanique. Elle doit être alors reconstituée avant mise en service des équipements.
La passivation doit souvent être précédée:
 - d'un dégraissage pour favoriser l'action des solutions d'acide
 - d'un décapage destiné à enlever les traces d'oxyde et de métal apauvris en chrome apparus lors des opérations de soudage. Il est réalisé au moyen d'un mélange d'acides nitrique et fluorhydrique.
La passivation elle-même fait appel à un acide oxydant tel que l'acide nirique ou l'acide citrique.

©Copyright 2013-2019. Droits réservés