• Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Réponses aux questions des visiteurs


Certains d'entre vous écrivent pour demander quelques compléments sur un sujet traité dans ces pages, ou pour soumettre une question non encore traitée. Les réponses à ces questions peuvent aussi être utiles à d'autres visiteurs. C'est pourquoi une sélection des sujets abordés est rassemblée ici. Leur rédaction est bien sûr adaptée afin de préserver l'anonymat des questionneurs et la confidentialité des informations techniques échangées.

Opérations sur les liquides

Opérations sur les solides

Opérations sur les gaz

Où trouver des données sur l'air humide?
Les valeurs de teneur en eau de l'air humide en fonction de sa température qui font référence dans la profession sont publiées et régulièrement mises à jour par l'ASHRAE, une association professionnelle nord américaine. On les trouve dans un ouvrage titré ASHRAE Handbook-Fundamentals.

Transfert de matière

Transfert de chaleur

Quelle qualité d'eau utiliser pour désurchauffer de la vapeur?
Lors de la désurchauffe, la quasi totalité de l'eau sera vaporisée; si cette eau contient des sels dissous, ceux-ci formeront un dépôt qui ne pourra être purgé. Il est donc recommandé d'utiliser une eau contenant le moins possible de sel. L'eau à utiliser en priorité sera les condensats de vapeur recyclés. Outre l'absence de sel dissous, leur température élevée favorisera leur vaporisation et optimisera l'efficacité du désurchauffeur; il est donc inutile de les refroidir. A défaut une eau déminéralisée pourra être utilisée. Une eau seulement adoucie ne conviendra pas, l'adoucissement consistant seulement à remplacer les ions calcium et magnésium par des ions sodium sans réduire la quantité globale de sel contenu.
Comment détecter une fuite d'eau de mer sur un condenseur?
On peut rechercher les ions chlorure dans le condensat procédé en sortie de l'échangeur ou dans l'eau décantée du condensat procédé si celui-ci n'est pas miscible à l'eau. Les ions chlorure sont aisément détectables, à de très faibles teneurs.
Le calcul de la résistance due à l'encrassement permet-elle de suivre l'évolution de l'encrassement d'un échangeur et prédire la date à laquelle il ne sera plus efficace?
Oui le calcul de la résistance due à l'encrassement permet de surveiller l'évolution d'un échangeur, et ainsi anticiper un remplacement, un nettoyage, ou évaluer l'efficacité d'un traitement ou d'un additif.
Cependant ce calcul n'est pas simple. Dans la plupart des cas, on ne dispose que d'une évaluation globale de la performance.
La variation de la performance d'un échangeur a plusieurs causes:
 - la variation du coefficient de film, ou coefficient de transfert propre dû à la variation des débits ou de la composition des fluides
 - la variation du coefficient de correction de la DTLM, en raison de variations du profil de température dans l'échangeur
 - enfin l'évolution de l'encrassement
Pour isoler l'effet de l'encrassement des autres causes, il faut pour chaque jeu de mesures:
 - recalculer le coefficient de correction de la DTLM
 - calculer une correction du coefficient de film en utilisant une corrélation pertinente pour le nombre de Nusselt.
Quel est l'utilité du calcul de la résistance due à l'encrassement, en dehors du dimensionnement de l'échangeur?
Outre le dimensionnement de l'échangeur, le calcul de la résistance due à l'encrassement permet de mesurer l'influence de conditions opératoires particulières sur l'encrassement, mais aussi de calculer une température de paroi. Ceci peut être important pour, par exemple, limiter des phénomènes de corrosion (température trop chaude) ou des condensations indésirables (température trop froide).

Traitements de l'eau

Comment expliquer la corrosion d'un condenseur de vapeur en acier, alors que le pH des condensats est régulièrement mesuré >8?
Ce type de corrosion en condensation trouve souvent son explication dans la différence de partage entre les phases vapeur et liquide des substances acides et basiques. Concrètement, il est possible qu'en début de condensation les substances acides se dissolvent préférentiellement dans les premières gouttes de liquide provoquant localement des pH potentiellement très acides et les corrosions qui en découlent. Les substances neutralisantes contenues dans la vapeur, si elles sont mal choisies, peuvent se condenser plus loin dans l'échangeur et ne jouer que partiellement leur rôle.
Si la corrosion se produit dans une zone relativement froide de l'échangeur elle pourrait être due à la présence d'oxygène dans la vapeur qui peut s'accumuler dans le condenseur. Dans ce cas la corrosion serait sous forme de piqûres et crevasses.
La localisation et l'aspect de la corrosion peuvent aider à orienter l'analyse.

Traitement des effluents et des déchets

Quelles sont les teneurs limites en hydrocarbure des sols décontaminés, acceptables par la réglementation française?
Contrairement à d'autres pays, la réglementation française ne fixe pas de seuil d'acceptabilité pour la dépollution des sols. La procédure de dépollution est définie au cas par cas avec l'administration des installations classées en fonction des résultats d'une analyse des risques résiduels qui tient compte de la situation et de l'usage du sol.
Cette procédure est décrite dans la circulaire du 8 fevrier 2007 du ministère de l'environnement (https://aida.ineris.fr/consultation_document/7323).
De plus la norme NF X 31-620 : qualité du sol – prestations de services relatives aux sites et sols pollués (études, ingénierie, réhabilitation des sites pollués et travaux de dépollution), permet de clarifier les relations contractuelles entre professionnels de la dépollution des sols et donneurs d’ordre, de valoriser les prestations de service et de faciliter l’évaluation de la qualité des prestations réalisées.
Par contre sur un sujet connexe qui est la réutilisation hors site de terres excavées, des valeurs guide sont proposées en fonction de l'usage du sol, sous bâtiment industriel ou sous couvert. Ces valeurs sont disponibles entre autre dans un document du BRGM (BRGM/RP-60013-FR) (http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Guide_Terres_Excavees_V4-3.pdf).
Il est tentant de considérer ces valeurs guide comme valeur acceptables pour un sol dépollué, mais ce n'est apparemment pas la position de l'administration.

Hygiène, Sécurité et Maîtrise des opérations

Soupapes: Les règles de dimensionnement limitant la perte de charge amont à 3% de la pression de réglage, ou imposant un diamètre minimum des tuyauteries de raccordement, ont-elles un caractère réglementaire?
La réglementation fixe un objectif de résultat, soit: limiter la pression d'un équipement à sa pression de conception, avec une possibilité de dépassement limitée pendant une courte durée, seulement pendant la décharge de la soupape. Le concepteur de l'installation puis son exploitant, avec le concours du fabricant de la soupape doit démontrer que la soupape est adaptée. Pour sa part, le fabricant de la soupape s'appuie généralement sur une norme de construction. La norme ISO 4126-1 prévoie que "les sections des tuyauteries amont et aval doivent être au moins égales aux sections des connections de la soupape". Cela signifie qu'un constructeur de soupapes s'appuyant sur cette norme, ne pourra garantir sa capacité que si cette prescription est respectée.

Mesures et analyses

Comment évaluer le pH de condensats de vapeur chauds?
Les mesures de pH sont toujours réalisées à une température proche de l'ambiante. Les sondes de mesure de pH ne supportent pas les conditions  habituelles de température et pression des générateurs de vapeur. Les mesures en ligne sont donc réalisées sur une boucle d'échantillonnage refroidie. Les instruments de mesure réalisent automatiquement une correction si la température effective s'écarte des 25°C de référence.
Les mesures en laboratoire sont plus délicates; l'absence de minéralisation de l'eau condensée fait que le pH est facilement perturbé par de très faibles traces de CO2 atmosphérique qui peut se dissoudre lors des manipulations de l'échantillon.

Matériaux et construction

Brides à double emboîtement: Existe-t-il un sens de montage de ces brides par rapport à la circulation du fluide dans la tuyauterie?
Non, il n'y a pas de recommandation particulière pour le sens de circulation du fluide dans les tuyauteries équipées de brides à double emboîtement. Par contre ces brides n'étant pas symétriques, il convient de définir, dans le cadre d'un projet de construction, une convention d'ingénierie stricte afin de ne pas se retrouver à devoir raccorder deux éléments ayant des brides de même type (mâle-mâle ou femelle-femelle). Si les éléments de tuyauterie peuvent être modifiés pour être adaptés, ce n'est pas le cas des accessoires tels que vannes, clapets, ....

©Copyright 2013-2019. Droits réservés