Les modes de transport des liquides
Aller au contenu principal Accéder aux Rubriques
  • Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Les modes de transport des liquides

TRANSFERT PAR TUYAUTERIE

Le transfert par tuyauterie est un moyen économique de transport de volumes importants d'un liquide, même entre des établissements différents.
La vitesse de circulation du liquide sera de l'ordre de 1m/sec, moins si la distance est importante.
Tous les éléments de la tuyauterie devront supporter la pression maximum pouvant être atteinte, même si le débit est nul.

Les tronçons de tuyauterie isolables, par des vannes aux deux extrémités par exemple, devront être équipés de soupapes dites d'expansion thermique.
Elles sont destinées à évacuer l'excès de volume généré par l'échauffement et la dilatation du liquide emprisonné.

Les canalisations de transport hors d'un établissement sont soumises à:
- l'arrêté du 11/5/70 pour les hydrocarbures et gaz combustibles
- l'arrêté du 6/12/62 pour les autres si:
- pression de vapeur >1bar effectif
- et pression >10bars
- et diamètre de la tuyauterie >80mm
- et Press x Diam > 1500

Les canalisations de transport à l'intérieur d'un établissement sont soumises à:
- décrêt du 18/1/43 modifié par le décrêt 67-783
- arrêté du 15/1/62 modifié par l'arrêté du 30/9/81

TRANSFERT PAR CITERNE, CONTENEUR, FUT

Les directives CEE suivantes sont applicables pour la classification, l'emballage et l'étiquetage des substances dangereuses:
- 67/548/CEE modifiée par 94/69/CEE
- 78/631/CEE modifiée par 92/32/CEE
- 88/379/CEE


©Copyright 2013-2019. Droits réservés