Aller au contenu principal Accéder aux Rubriques
Avertissement au visiteur! × Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère très général fait qu'elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Aussi toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être validé par un expert compétent.

Construction des tuyauteries

Sommaire de la page:

Voir aussi ...
Les tuyauteries sont construites par un tuyauteur. Elles sont constituées d'élements standards (coudes, tés, réductions, raccords, brides, ...), de longueurs de tubes droits découpés à la longueur désirée,  assemblés par soudure.
Les tuyauteries sont construites suivant un plan isométrique. C'est une représentation en trois dimensions du cheminement des tuyauteries. Il est réalisé dans le respect du plan de circulation des fluides instrumenté (P&ID en jargon anglo-saxon), et en tenant compte du plan d'implantation des équipements.
Exemple de plan isométrique
Exemple de plan isométrique d'un tronçon de tuyauterie
Le plan isométrique n'est pas réalisé à l'échelle, mais est entièrement coté. L'encombrement des accessoires de tuyauterie est représenté et coté également. La position des soudures est précisée.
Un plan isométrique n'est pas un dessin en "perspective" au sens artistique du terme; les objets éloignés ont la même taille que les objets proches de l'observateur.

Les tuyauteries sont installées après les équipements (capacités, échangeurs, pompes, ...) mais avant les vannes et autres accessoires. La tolérance de construction (écart entre la cote théorique sur le plan et la cote effective après réalisation) est assez importante pour les équipements et le génie civil (plusieurs centimètres). Malgré cela, les tuyauteries doivent à la fin être parfaitement alignées sur les raccordements des équipements pour s'ajuster sans effort au montage. Pour l'obtenir, bien que les plans isométriques soient cotés, le tuyauteur devra ajuster certaines longueurs pour compenser les écarts dûs aux équipements et obtenir un alignement final parfait.

Les tuyauteries peuvent être intégralement réalisées sur place pour les petits volumes de travail. Pour les installations importantes, une préfabrication en atelier est souvent la règle. En effet, le coût du travail de tuyauterie est très important dans un projet de construction (de l'ordre de 30% du coût total). Une fabrication sur place est plus lente et plus coûteuse qu'en atelier (déplacement des ouvriers, outils lourds peu disponibles, ...); une préfabrication en atelier permet d'optimiser le coût de production.

Mais la préfabrication en atelier induit des contraintes:
  • la préfabrication se limite à des tronçons transportables; les tuyauteries trop encombrantes devront être réalisées en plusieurs parties assemblées sur place.
  • la préfabrication ne permet pas l'ajustement final de la tuyauterie aux positions des équipements; des éléments restant à souder sur place seront prévus pour permettre un ajustement dans les trois dimensions de l'espace

Accueil | Contact | Auteur | Plan du site