Calcul de la perte charge dans un orifice
Aller au contenu principal Accéder aux Rubriques
  • Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Calcul de la perte charge dans un orifice

Sommaire de la page:

Voir aussi ...
Un fluide s'écoulant au travers d'un orifice de restriction voit sa pression chuter d'une valeur proportionnelle au carré du débit.
Ecoulement dans un orifice Le liquide est progressivement accéléré au voisinage de la restriction. Sa vitesse atteint son maximum en aval de la restriction, puis revient progressivement à sa valeur normale plus loin en aval. Des zones de turbulence avec formation de tourbillons se produisent en amont et surtout en aval de la restriction.,
Parallèlement à l'augmentation de vitesse, la pression diminue localement en accord avec la relation de Bernoulli, puis augmente progressivement lorsque la vitesse retrouve sa valeur normale. Les frottements occasionnés par cette accélération génèrent une perte de pression permanente, la perte de charge, de valeur nettement plus faible que la variation de pression observée au voisinage de la restriction.

Voir aussi la page consacrée au calcul d'une plaque à orifice de mesure de débit.

Les pertes de charge dans les tuyauteries de transfert de fluide sont évaluées en appliquant la relation de Darcy.

 Relation de Darcy:

avec:
ΔP : différence de pression (Pa)
- H : perte de charge de liquide (m)
ζ : coefficient de perte de charge
f : facteur de frottement
L : longueur de la tuyauterie(m)
D : diamètre de la tuyauterie(m)
- U : vitesse du liquide dans la tuyauterie (m/sec)
- g : accélération due à la pesanteur (9,81m/sec2)
ρ : masse volumique du liquide (kg/m3)
Cette relation fait appel aux caractéristiques de la tuyauterie elle même, par sa longueur (L) et son diamètre (D), et à des coefficients de pertes de charge singulières (ζ dans la littérature européenne, K dans la littérature US), caractéristiques des accessoires de tuyauterie (vannes, clapets, coudes, changements de diamètre, orifices ...).

Le coefficient de perte de charge d'une plaque mince percée d'un orifice est donnée par des relations empiriques diverses.


 Coefficient de perte de charge d'un orifice:



avec:
ζ : coefficient de perte de charge
- d : diamètre du passage (m)
- D : diamètre de la tuyauterie (m)
- U : vitesse du liquide dans la tuyauterie (m/sec)
- µ : viscosité du liquide (poiseuille)
ρ : masse volumique du liquide (kg/m3)

La relation proposée par W. B. Hooper (Chemical Engineering November 7, 1988) est préférée ici à celle proposée par Idel 'Cik dans le Memento des pertes de charge pour sa facilité de mise en oeuvre dans un calculateur est bien que donnant des valeurs supérieures dans les Re faibles



©Copyright 2013-2019. Droits réservés