Séparation des gaz sur membranes
Aller au contenu principal Accéder aux Rubriques
  • Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Séparation des gaz sur membranes

Sommaire de la page:

Voir aussi ...
Les systèmes de séparation de gaz à membranes fonctionnent sur le principe de la perméation sélective.
Un équipement typique utilise plusieurs modules, chacun étant constitué de milliers de tubes.

Représentation schématique d'un module de séparateur à membranesChaque substance susceptible de traverser la membrane a une aptitude plus ou moins grande à se dissoudre dans la membrane, à diffuser au travers de la membrane et à se désorber. La vitesse de perméation est le produit de ces caractéristiques.

Les séparateurs à membranes sont utilisables pour:

  • la récupération de l'hydrogène
  • la production d'azote
  • l'élimination du dioxyde de carbone

Le gaz alimentant le séparateur doit être exempt de poussières, d'eau liquide ou d'huile. Un prétraitement doit être appliqué.
Pour éviter toute condensation d'eau le long du tube, le gaz est préchauffé pour assurer une marge de sécurité au delà de son point de rosée.


Production d'azote

Quand l'air comprimé traverse le tube, l'oxygène, le dioxyde de carbone et la vapeur d'eau traversent la membrane. A l'autre extrémité du tube, c'est un gaz débarrassé de ces éléments et donc enrichi en azote qui est obtenu.

Un séparateur à membranes produit typiquement un azote à 95 - 99,5% de pureté, avec une humidité résiduelle <10ppm. Cela dépend de la pureté de l'alimentation, de la pression de travail et du taux de récupération désiré.


©Copyright 2013-2020. Droits réservés