Dépoussièrage
  • Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Dépoussièrage


Plusieurs techniques peuvent être mises en jeu:

DECANTATION

Le gaz à traiter est introduit dans une enceinte (boîte de détente ou chambre de sédimentation), où les plus grosses particules décantent.
Pour l'air, une vitesse <5m/sec permet la décantation des particules >30microns.

CENTRIFUGATION

Le gaz est mis en rotation dans un cyclone, dans lequel la force centrifuge rassemble les particules à sa périphérie.
Les particules >10microns peuvent être séparées.

EFFET D'IMPACT

Dépoussiéreurs à inertie:
Un obstacle est placé sur le trajet du gaz empoussiéré.
Du fait de leur inertie les particules percuttent l'obstacle alors que le fluide le contourne.
Plus la vitesse est élevée, plus grande est l'efficacité.
La surface d'impact peut être enduite d'une substance collante.

EFFET DE MOUILLAGE

Laveurs barbotteurs, à pulvérisation ou à venturi:
On cherche un effet d'impact sur des gouttes liquides qui retiennent les particules.
Efficace sur les grosses particules mouillables.
Des vésicules de liquides seront entrainées.

FILTRATION

Filtres à poches, à manches:
Le gaz traverse un média poreux.
Toutes les particules de taille supérieure à la porosité du média sont retenues.
Le média peut être:
--jetable (papier, feutre...)
--régénérable en dehors de l'appareil
--décolmatable en marche
L'état d'encrassement est évalué d'après une mesure de la perte de charge sur le filtre.
Le décolmatage en marche peut être par:
-- secouage mécanique
-- contre courant du gaz traité
-- détente brutale d'air comprimé
Sur certains médias on peut obtenir en sortie un gaz contenant moins de 5mg de poussière par m3 de gaz.

EFFET ELECTROSTATIQUE

Les particules en mouvement se chargent naturellement d'électricité statique, ou peuvent être chargées artificiellement par passage dans un champs électrique intense.
Elle sont ensuite captées par des surface reliées électriquement à la terre ou maintenues au potentiel adéquat.
Plus la vitesse des particules est faible, plus grande est l'efficacité.


©Copyright 2013-2019. Droits réservés