Isolation thermique
Aller au contenu principal Accéder aux Rubriques
  • Avertissement au visiteur!
    • Les informations contenues dans ces pages se veulent aussi exactes que possible et vous sont proposées en toute bonne foi. Cependant leur caractère est très général et elles peuvent être inappropriée dans une situation particulière. Toute application, choix ou décision qui en découlerait doit impérativement être préalablement validée par un expert compétent.

Isolation thermique

Classes d'isolation thermique

Conservation de la chaleur

Pour les appareils ou tuyauteries pour lesquels un maintien en température est nécessaire.
Réalisé par une épaisseur de calorifuge dont la face externe ne doit pas dépasser 70°C pour la protection du personnel.

Protection du personnel

Pour les appareils et tuyauteries dont la température de surface est supérieure à 70°C et qui présente un risque de brûlure pour le personnel.
La protection est réalisée à l'aide d'un grillage rigide maintenu à distance de la surface chaude ou par un calorifuge de classe A.

Protection contre le gel

Pour les appareils et tuyauterie contenant de l'eau ou autre substance susceptible de se solidifier en cas de température ambiante basse (Benzène par exemple).

Isolation avec réchauffage

Protection contre le rayonnement solaire

Pour les appareils et tuyauterie qui ne doivent pas s'échauffer sous l'action du soleil
Cette protection est généralement réalisée avec des écrans et des capots.

Conservation du froid

Pour les appareils et tuyauteries pour lesquels un maintien à une température inférieure à la température ambiante est nécessaire

Antigivre

Pour éviter les surcharges sur les structures soutenant des équipements susceptibles de se couvrir de glace.
En l'absence de cette isolation thermique, les structures doivent être calculées pour accepter cette surcharge.

Anticondensation

Pour éviter la condensation externe, cause de ruissellements et de corrosion des équipements située au-dessous.

Service cyclique froid/chaud

Ambiances

Ambiances définies par la norme NFT 36 001:
- Atmosphères industrielles
Caractérisées par la présence de poussières de fumées donnant des condensats acides. Les atmosphères rurales et urbaines sont assimilées à des atmosphères industrielles.
- Atmosphère marine
Caractérisée par la présence d'aérosols d'eau de mer et par l'absence de poussière. Les condensats sont en général basiques.
- Atmosphère tropicale
- Atmosphère off-shore
Caractérisée par la présence d'embruns, de pluies denses, de brouillards salins, de condensation.

Le calorifuge

Le calorifuge est constitué par:
- la peinture qui recouvre la surface à protéger, destinée à éviter la corrosion
- éventuellement un système de réchauffage (traçage)
- l'isolant en une ou plusieurs couches
- le système de fixation de l'isolant
- un pare vapeur (pour application froide et cyclique)
Le pare vapeur est un retardateur de migration de la vapeur d’eau contenue dans l’air. Il fait aussi office de protection face aux intempéries, ruissellements, projections et fuites.

Le calorifuge est souvent complété d'une protection mécanique destinée à assurer :
- une étanchéité aux intempéries, ruissellements, projections et fuites. (service chaud car réalisé par le pare vapeur en service froid)
- une protection contre chocs ou compressions (service chaud et froid).
- une meilleure tenue dans le temps (service chaud et froid).

Critères de choix de l'isolant:
On doit tenir compte de:
-sa conductivité thermique
s'exprime en W/m/°C ou en kcal/h/m/°C
elle doit être la plus faible possible
-sa tenue mécanique en température
elle se dégrade souvent pour les hautes et les basses température
elle s'exprime en tonne/m2; plus elle est élevée plus le matériau est résistant
les matériaux fibreux (laine de verre et laine de roche) sont peu résistants
les matériaux pulvérulents sont les plus résistants
les matériaux cellulaires sont assez résistants
-son comportement au feu
L'arrêté du 30/6/1983 modifié par celui du 28/8/1991 établi une classification de réaction au feu des matériaux:
M0 incombustible
M1 combustible non inflammable
M2 combustible difficilement inflammable
M3 combustible moyennement inflammable
M4 combustible facilement inflammable
De plus, pour qu'il conserve une action isolante en cas d'incendie, son point de fusion devra être supérieur à 1000°C (fibres céramiques).
-sa compatibilité chimique
L'isolant ne doit présenter aucun risque de corrosion pour l'équipement qu'il protège.
En particulier les isolants en contact avec de l'acier inox doivent avoir des teneurs en chlorures (cl-), sodium (Na+), et silicates (SiO3-) conformes à la norme ASTM C 795.
Pour des températures de service < 120°C une peinture anticorrosion est recommandée.

Isolants FIBREUX

Laine de verre

utilisable de l'ambiante à 450°C
conductivité de 0,03 W/m°C à l'ambiante
à 0,14 W/m°C à 400°C
classée M0
résistance mécanique faible

Laine de roche

utilisable de l'ambiante à 700°C
conductivité de 0,03 W/m°C à l'ambiante
à 0,20 W/m°C à 600°C
classée M0
résistance mécanique faible

Fibre céramique

utilisable de l'ambiante à 1500°C
classée M0
résistance mécanique faible
se présente sous forme de bourre, de pièces de forme ou de blocs

Isolants PULVERULENTS

Poudre de silice

utilisable de l'ambiante à 950°C
conductivité de 0,02 W/m°C à l'ambiante
à 0,03 W/m°C à 600°C
classée M0
très faible conductibilité thermique (0,02 W/m/°C)

Perlite et vermiculite

utilisable de -180 à 900°C
conductivité de 0,04 W/m°C à l'ambiante
à 0,08 W/m°C à 400°C
classée M0
principalement pour service froid

Silicate de calcium

utilisable de l'ambiante à 1100°C
conductivité de 0,04 W/m°C à l'ambiante
à 0,11 W/m°C à 500°C
classé M0
excellente résistance mécanique
se présente sous forme de plaques

Silicate de calcium comprimé et renforcé (MONOLUX, MONALITE)

utilisable de l'ambiante à 850°C
conductivité de 0,18 W/m°C
à 0,20 W/m°C
classé M0
peut s'usiner pour réaliser des pièces complexes.
se présente sous forme de plaques

Isolants CELLULAIRES

Liège

utilisable de -80 à +80°C
conductivité de 0,05 W/m°C à l'ambiante
classé M1
résistance mécanique moyenne
se présente sous forme de blocs et de plaques

Mousses de polyuréthane ou polyisocyanate

utilisable de -200 à +100°C
conductivité de 0,02 W/m°C
recommandé pour service froid
classé M1
résistance mécanique moyenne
se présente sous forme de panneaux et de coquilles

Polystyrène

Mousse de PVC réticulé

utilisable de -196°C à +70°C
conductivité de 0,033 W/m°C à 0°C
recommandé pour service froid
classé M1
très bonne résistance à la pénétration de l'eau ou la vapeur.
se présente sous forme de panneaux

Verre cellulaire

- utilisable de – 260°C à + 430°C
- conductivité thermique :
0.018 W/m°C à – 150°C
0.04 W/m°C à 0°C.
0.09 W/m°C à +250°C.
- recommandé pour service Froid ,Cyclique et équipements enterrés
- résistant à la plupart des acides, aux rongeurs et aux volatiles
- constitué à 100% de cellules fermées donc étanche à l’eau et à la vapeur d’eau
- classé MO
- pratiquement inerte chimiquement
- très résistant mécaniquement, sa résistance à la compression est de 9 Kg/cm² à la rupture
- se présente sous forme de panneaux, coquilles, douelles, pièces de formes

Epaisseurs recommandées pour une température ambiante +20°C et une humidité relative de 80% :

========================================
Tre de service Epaisseurs
----------------------- -------------
Ambiante (-10°C à 50°C) 30 mm

Basse T° (-50°C) 50 à 80 mm
Basse T° (-100°C) 60 à 110 mm
Basse T° (-150°C) 80 à 140 mm
Basse T° (-200°C) 90 à 160 mm

Haute T° (+100°C) 30 mm
Haute T° (+200°C) 50 à 80 mm
Haute T° (+300°C) 70 à 130 mm
Haute T° (+400°C) 110 à 190 mm
========================================

La corrosion sous calorifuge

Inconvénient majeur du calorifuge elle est due principalement à:
- une condensation d'eau dans les régimes transitoires ou en cas de fonctionnement cyclique chaud/froid
- la fusion de la glace dans les services froid
- un manque d'étanchéité de l'enveloppe
Elle concerne aussi bien l'acier que l'inox
Le risque est particulièrement important pour les températures de l'ambiante à 120°C
Elle n'est généralement pas détectable de l'extérieur
Pour éviter la corrosion
- appliquer une peinture sur la surface à isoler
- éviter les ponts thermiques en utilisant des cales isolantes au droit des supports et des piquages
- utiliser un isolant chimiquement inerte
- protéger le chantier des intempéries
- l'étanchéité de la protection extérieure doit être soignée et doit pouvoir être conservée dans le temps

Epaisseur d'isolant

Epaisseur de laine minérale généralement utilisée:
DN <100mm100mm<DN
DN<200mm
200mm<DN
DN<350mm
350mm<DN
DN<500mm
Surface plane
de ambiante à 100°C40mm50mm50mm50mm50mm
de 100°C à 300°C80mm90mm90mm100mm100mm
de 300°C à 450°C110mm120mm130mm140mm150mm
de 450°C à 600°C140mm160mm170mm180mm200mm

Epaisseur de polyisocyanurate généralement utilisée en service froid:
DN <100mm100mm<DN
DN<200mm
200mm<DN
DN<350mm
350mm<DN
DN<500mm
Surface plane
de 0°C à -20°C50mm50mm50mm50mm60mm
de -20°C à -40°C50mm60mm60mm60mm60mm
de -40°C à -60°C60mm70mm70mm70mm80mm
de -60°C à -80°C70mm80mm80mm90mm90mm

Classes d'isolation thermique

Conservation de la chaleur

Pour les appareils ou tuyauteries pour lesquels un maintien en température est nécessaire.
Réalisé par une épaisseur de calorifuge dont la face externe ne doit pas dépasser 70°C pour la protection du personnel.

Protection du personnel

Pour les appareils et tuyauteries dont la température de surface est supérieure à 70°C et qui présente un risque de brûlure pour le personnel.
La protection est réalisée à l'aide d'un grillage rigide maintenu à distance de la surface chaude ou par un calorifuge de classe A.

Protection contre le gel

Pour les appareils et tuyauterie contenant de l'eau ou autre substance susceptible de se solidifier en cas de température ambiante basse (Benzène par exemple).

Isolation avec réchauffage

Protection contre le rayonnement solaire

Pour les appareils et tuyauterie qui ne doivent pas s'échauffer sous l'action du soleil
Cette protection est généralement réalisée avec des écrans et des capots.

Conservation du froid

Pour les appareils et tuyauteries pour lesquels un maintien à une température inférieure à la température ambiante est nécessaire

Antigivre

Pour éviter les surcharges sur les structures soutenant des équipements susceptibles de se couvrir de glace.
En l'absence de cette isolation thermique, les structures doivent être calculées pour accepter cette surcharge.

Anticondensation

Pour éviter la condensation externe, cause de ruissellements et de corrosion des équipements située au-dessous.

Service cyclique froid/chaud

Ambiances

Ambiances définies par la norme NFT 36 001:
- Atmosphères industrielles
Caractérisées par la présence de poussières de fumées donnant des condensats acides. Les atmosphères rurales et urbaines sont assimilées à des atmosphères industrielles.
- Atmosphère marine
Caractérisée par la présence d'aérosols d'eau de mer et par l'absence de poussière. Les condensats sont en général basiques.
- Atmosphère tropicale
- Atmosphère off-shore
Caractérisée par la présence d'embruns, de pluies denses, de brouillards salins, de condensation.

Le calorifuge

Le calorifuge est constitué par:
- la peinture qui recouvre la surface à protéger, destinée à éviter la corrosion
- éventuellement un système de réchauffage (traçage)
- l'isolant en une ou plusieurs couches
- le système de fixation de l'isolant
- un pare vapeur (pour application froide et cyclique)
Le pare vapeur est un retardateur de migration de la vapeur d’eau contenue dans l’air. Il fait aussi office de protection face aux intempéries, ruissellements, projections et fuites.

Le calorifuge est souvent complété d'une protection mécanique destinée à assurer :
- une étanchéité aux intempéries, ruissellements, projections et fuites. (service chaud car réalisé par le pare vapeur en service froid)
- une protection contre chocs ou compressions (service chaud et froid).
- une meilleure tenue dans le temps (service chaud et froid).

Critères de choix de l'isolant:
On doit tenir compte de:
-sa conductivité thermique
s'exprime en W/m/°C ou en kcal/h/m/°C
elle doit être la plus faible possible
-sa tenue mécanique en température
elle se dégrade souvent pour les hautes et les basses température
elle s'exprime en tonne/m2; plus elle est élevée plus le matériau est résistant
les matériaux fibreux (laine de verre et laine de roche) sont peu résistants
les matériaux pulvérulents sont les plus résistants
les matériaux cellulaires sont assez résistants
-son comportement au feu
L'arrêté du 30/6/1983 modifié par celui du 28/8/1991 établi une classification de réaction au feu des matériaux:
M0 incombustible
M1 combustible non inflammable
M2 combustible difficilement inflammable
M3 combustible moyennement inflammable
M4 combustible facilement inflammable
De plus, pour qu'il conserve une action isolante en cas d'incendie, son point de fusion devra être supérieur à 1000°C (fibres céramiques).
-sa compatibilité chimique
L'isolant ne doit présenter aucun risque de corrosion pour l'équipement qu'il protège.
En particulier les isolants en contact avec de l'acier inox doivent avoir des teneurs en chlorures (cl-), sodium (Na+), et silicates (SiO3-) conformes à la norme ASTM C 795.
Pour des températures de service < 120°C une peinture anticorrosion est recommandée.

Isolants FIBREUX

Laine de verre

utilisable de l'ambiante à 450°C
conductivité de 0,03 W/m°C à l'ambiante
à 0,14 W/m°C à 400°C
classée M0
résistance mécanique faible

Laine de roche

utilisable de l'ambiante à 700°C
conductivité de 0,03 W/m°C à l'ambiante
à 0,20 W/m°C à 600°C
classée M0
résistance mécanique faible

Fibre céramique

utilisable de l'ambiante à 1500°C
classée M0
résistance mécanique faible
se présente sous forme de bourre, de pièces de forme ou de blocs

Isolants PULVERULENTS

Poudre de silice

utilisable de l'ambiante à 950°C
conductivité de 0,02 W/m°C à l'ambiante
à 0,03 W/m°C à 600°C
classée M0
très faible conductibilité thermique (0,02 W/m/°C)

Perlite et vermiculite

utilisable de -180 à 900°C
conductivité de 0,04 W/m°C à l'ambiante
à 0,08 W/m°C à 400°C
classée M0
principalement pour service froid

Silicate de calcium

utilisable de l'ambiante à 1100°C
conductivité de 0,04 W/m°C à l'ambiante
à 0,11 W/m°C à 500°C
classé M0
excellente résistance mécanique
se présente sous forme de plaques

Silicate de calcium comprimé et renforcé (MONOLUX, MONALITE)

utilisable de l'ambiante à 850°C
conductivité de 0,18 W/m°C
à 0,20 W/m°C
classé M0
peut s'usiner pour réaliser des pièces complexes.
se présente sous forme de plaques

Isolants CELLULAIRES

Liège

utilisable de -80 à +80°C
conductivité de 0,05 W/m°C à l'ambiante
classé M1
résistance mécanique moyenne
se présente sous forme de blocs et de plaques

Mousses de polyuréthane ou polyisocyanate

utilisable de -200 à +100°C
conductivité de 0,02 W/m°C
recommandé pour service froid
classé M1
résistance mécanique moyenne
se présente sous forme de panneaux et de coquilles

Polystyrène

Mousse de PVC réticulé

utilisable de -196°C à +70°C
conductivité de 0,033 W/m°C à 0°C
recommandé pour service froid
classé M1
très bonne résistance à la pénétration de l'eau ou la vapeur.
se présente sous forme de panneaux

Verre cellulaire

- utilisable de – 260°C à + 430°C
- conductivité thermique :
0.018 W/m°C à – 150°C
0.04 W/m°C à 0°C.
0.09 W/m°C à +250°C.
- recommandé pour service Froid ,Cyclique et équipements enterrés
- résistant à la plupart des acides, aux rongeurs et aux volatiles
- constitué à 100% de cellules fermées donc étanche à l’eau et à la vapeur d’eau
- classé MO
- pratiquement inerte chimiquement
- très résistant mécaniquement, sa résistance à la compression est de 9 Kg/cm² à la rupture
- se présente sous forme de panneaux, coquilles, douelles, pièces de formes

Epaisseurs recommandées pour une température ambiante +20°C et une humidité relative de 80% :

========================================
Tre de service Epaisseurs
----------------------- -------------
Ambiante (-10°C à 50°C) 30 mm

Basse T° (-50°C) 50 à 80 mm
Basse T° (-100°C) 60 à 110 mm
Basse T° (-150°C) 80 à 140 mm
Basse T° (-200°C) 90 à 160 mm

Haute T° (+100°C) 30 mm
Haute T° (+200°C) 50 à 80 mm
Haute T° (+300°C) 70 à 130 mm
Haute T° (+400°C) 110 à 190 mm
========================================

La corrosion sous calorifuge

Inconvénient majeur du calorifuge elle est due principalement à:
- une condensation d'eau dans les régimes transitoires ou en cas de fonctionnement cyclique chaud/froid
- la fusion de la glace dans les services froid
- un manque d'étanchéité de l'enveloppe
Elle concerne aussi bien l'acier que l'inox
Le risque est particulièrement important pour les températures de l'ambiante à 120°C
Elle n'est généralement pas détectable de l'extérieur
Pour éviter la corrosion
- appliquer une peinture sur la surface à isoler
- éviter les ponts thermiques en utilisant des cales isolantes au droit des supports et des piquages
- utiliser un isolant chimiquement inerte
- protéger le chantier des intempéries
- l'étanchéité de la protection extérieure doit être soignée et doit pouvoir être conservée dans le temps

Epaisseur d'isolant

Epaisseur de laine minérale généralement utilisée:
DN <100mm100mm<DN
DN<200mm
200mm<DN
DN<350mm
350mm<DN
DN<500mm
Surface plane
de ambiante à 100°C40mm50mm50mm50mm50mm
de 100°C à 300°C80mm90mm90mm100mm100mm
de 300°C à 450°C110mm120mm130mm140mm150mm
de 450°C à 600°C140mm160mm170mm180mm200mm

Epaisseur de polyisocyanurate généralement utilisée en service froid:
DN <100mm100mm<DN
DN<200mm
200mm<DN
DN<350mm
350mm<DN
DN<500mm
Surface plane
de 0°C à -20°C50mm50mm50mm50mm60mm
de -20°C à -40°C50mm60mm60mm60mm60mm
de -40°C à -60°C60mm70mm70mm70mm80mm
de -60°C à -80°C70mm80mm80mm90mm90mm

Classes d'isolation thermique

Conservation de la chaleur

Pour les appareils ou tuyauteries pour lesquels un maintien en température est nécessaire.
Réalisé par une épaisseur de calorifuge dont la face externe ne doit pas dépasser 70°C pour la protection du personnel.

Protection du personnel

Pour les appareils et tuyauteries dont la température de surface est supérieure à 70°C et qui présente un risque de brûlure pour le personnel.
La protection est réalisée à l'aide d'un grillage rigide maintenu à distance de la surface chaude ou par un calorifuge de classe A.

Protection contre le gel

Pour les appareils et tuyauterie contenant de l'eau ou autre substance susceptible de se solidifier en cas de température ambiante basse (Benzène par exemple).

Isolation avec réchauffage

Protection contre le rayonnement solaire

Pour les appareils et tuyauterie qui ne doivent pas s'échauffer sous l'action du soleil
Cette protection est généralement réalisée avec des écrans et des capots.

Conservation du froid

Pour les appareils et tuyauteries pour lesquels un maintien à une température inférieure à la température ambiante est nécessaire

Antigivre

Pour éviter les surcharges sur les structures soutenant des équipements susceptibles de se couvrir de glace.
En l'absence de cette isolation thermique, les structures doivent être calculées pour accepter cette surcharge.

Anticondensation

Pour éviter la condensation externe, cause de ruissellements et de corrosion des équipements située au-dessous.

Service cyclique froid/chaud

Ambiances

Ambiances définies par la norme NFT 36 001:
- Atmosphères industrielles
Caractérisées par la présence de poussières de fumées donnant des condensats acides. Les atmosphères rurales et urbaines sont assimilées à des atmosphères industrielles.
- Atmosphère marine
Caractérisée par la présence d'aérosols d'eau de mer et par l'absence de poussière. Les condensats sont en général basiques.
- Atmosphère tropicale
- Atmosphère off-shore
Caractérisée par la présence d'embruns, de pluies denses, de brouillards salins, de condensation.

Le calorifuge

Le calorifuge est constitué par:
- la peinture qui recouvre la surface à protéger, destinée à éviter la corrosion
- éventuellement un système de réchauffage (traçage)
- l'isolant en une ou plusieurs couches
- le système de fixation de l'isolant
- un pare vapeur (pour application froide et cyclique)
Le pare vapeur est un retardateur de migration de la vapeur d’eau contenue dans l’air. Il fait aussi office de protection face aux intempéries, ruissellements, projections et fuites.

Le calorifuge est souvent complété d'une protection mécanique destinée à assurer :
- une étanchéité aux intempéries, ruissellements, projections et fuites. (service chaud car réalisé par le pare vapeur en service froid)
- une protection contre chocs ou compressions (service chaud et froid).
- une meilleure tenue dans le temps (service chaud et froid).

Critères de choix de l'isolant:
On doit tenir compte de:
-sa conductivité thermique
s'exprime en W/m/°C ou en kcal/h/m/°C
elle doit être la plus faible possible
-sa tenue mécanique en température
elle se dégrade souvent pour les hautes et les basses température
elle s'exprime en tonne/m2; plus elle est élevée plus le matériau est résistant
les matériaux fibreux (laine de verre et laine de roche) sont peu résistants
les matériaux pulvérulents sont les plus résistants
les matériaux cellulaires sont assez résistants
-son comportement au feu
L'arrêté du 30/6/1983 modifié par celui du 28/8/1991 établi une classification de réaction au feu des matériaux:
M0 incombustible
M1 combustible non inflammable
M2 combustible difficilement inflammable
M3 combustible moyennement inflammable
M4 combustible facilement inflammable
De plus, pour qu'il conserve une action isolante en cas d'incendie, son point de fusion devra être supérieur à 1000°C (fibres céramiques).
-sa compatibilité chimique
L'isolant ne doit présenter aucun risque de corrosion pour l'équipement qu'il protège.
En particulier les isolants en contact avec de l'acier inox doivent avoir des teneurs en chlorures (cl-), sodium (Na+), et silicates (SiO3-) conformes à la norme ASTM C 795.
Pour des températures de service < 120°C une peinture anticorrosion est recommandée.

Isolants FIBREUX

Laine de verre

utilisable de l'ambiante à 450°C
conductivité de 0,03 W/m°C à l'ambiante
à 0,14 W/m°C à 400°C
classée M0
résistance mécanique faible

Laine de roche

utilisable de l'ambiante à 700°C
conductivité de 0,03 W/m°C à l'ambiante
à 0,20 W/m°C à 600°C
classée M0
résistance mécanique faible

Fibre céramique

utilisable de l'ambiante à 1500°C
classée M0
résistance mécanique faible
se présente sous forme de bourre, de pièces de forme ou de blocs

Isolants PULVERULENTS

Poudre de silice

utilisable de l'ambiante à 950°C
conductivité de 0,02 W/m°C à l'ambiante
à 0,03 W/m°C à 600°C
classée M0
très faible conductibilité thermique (0,02 W/m/°C)

Perlite et vermiculite

utilisable de -180 à 900°C
conductivité de 0,04 W/m°C à l'ambiante
à 0,08 W/m°C à 400°C
classée M0
principalement pour service froid

Silicate de calcium

utilisable de l'ambiante à 1100°C
conductivité de 0,04 W/m°C à l'ambiante
à 0,11 W/m°C à 500°C
classé M0
excellente résistance mécanique
se présente sous forme de plaques

Silicate de calcium comprimé et renforcé (MONOLUX, MONALITE)

utilisable de l'ambiante à 850°C
conductivité de 0,18 W/m°C
à 0,20 W/m°C
classé M0
peut s'usiner pour réaliser des pièces complexes.
se présente sous forme de plaques

Isolants CELLULAIRES

Liège

utilisable de -80 à +80°C
conductivité de 0,05 W/m°C à l'ambiante
classé M1
résistance mécanique moyenne
se présente sous forme de blocs et de plaques

Mousses de polyuréthane ou polyisocyanate

utilisable de -200 à +100°C
conductivité de 0,02 W/m°C
recommandé pour service froid
classé M1
résistance mécanique moyenne
se présente sous forme de panneaux et de coquilles

Polystyrène

Mousse de PVC réticulé

utilisable de -196°C à +70°C
conductivité de 0,033 W/m°C à 0°C
recommandé pour service froid
classé M1
très bonne résistance à la pénétration de l'eau ou la vapeur.
se présente sous forme de panneaux

Verre cellulaire

- utilisable de – 260°C à + 430°C
- conductivité thermique :
0.018 W/m°C à – 150°C
0.04 W/m°C à 0°C.
0.09 W/m°C à +250°C.
- recommandé pour service Froid ,Cyclique et équipements enterrés
- résistant à la plupart des acides, aux rongeurs et aux volatiles
- constitué à 100% de cellules fermées donc étanche à l’eau et à la vapeur d’eau
- classé MO
- pratiquement inerte chimiquement
- très résistant mécaniquement, sa résistance à la compression est de 9 Kg/cm² à la rupture
- se présente sous forme de panneaux, coquilles, douelles, pièces de formes

Epaisseurs recommandées pour une température ambiante +20°C et une humidité relative de 80% :

========================================
Tre de service Epaisseurs
----------------------- -------------
Ambiante (-10°C à 50°C) 30 mm

Basse T° (-50°C) 50 à 80 mm
Basse T° (-100°C) 60 à 110 mm
Basse T° (-150°C) 80 à 140 mm
Basse T° (-200°C) 90 à 160 mm

Haute T° (+100°C) 30 mm
Haute T° (+200°C) 50 à 80 mm
Haute T° (+300°C) 70 à 130 mm
Haute T° (+400°C) 110 à 190 mm
========================================

La corrosion sous calorifuge

Inconvénient majeur du calorifuge elle est due principalement à:
- une condensation d'eau dans les régimes transitoires ou en cas de fonctionnement cyclique chaud/froid
- la fusion de la glace dans les services froid
- un manque d'étanchéité de l'enveloppe
Elle concerne aussi bien l'acier que l'inox
Le risque est particulièrement important pour les températures de l'ambiante à 120°C
Elle n'est généralement pas détectable de l'extérieur
Pour éviter la corrosion
- appliquer une peinture sur la surface à isoler
- éviter les ponts thermiques en utilisant des cales isolantes au droit des supports et des piquages
- utiliser un isolant chimiquement inerte
- protéger le chantier des intempéries
- l'étanchéité de la protection extérieure doit être soignée et doit pouvoir être conservée dans le temps

Epaisseur d'isolant

Epaisseur de laine minérale généralement utilisée:
DN <100mm100mm<DN
DN<200mm
200mm<DN
DN<350mm
350mm<DN
DN<500mm
Surface plane
de ambiante à 100°C40mm50mm50mm50mm50mm
de 100°C à 300°C80mm90mm90mm100mm100mm
de 300°C à 450°C110mm120mm130mm140mm150mm
de 450°C à 600°C140mm160mm170mm180mm200mm

Epaisseur de polyisocyanurate généralement utilisée en service froid:
DN <100mm100mm<DN
DN<200mm
200mm<DN
DN<350mm
350mm<DN
DN<500mm
Surface plane
de 0°C à -20°C50mm50mm50mm50mm60mm
de -20°C à -40°C50mm60mm60mm60mm60mm
de -40°C à -60°C60mm70mm70mm70mm80mm
de -60°C à -80°C70mm80mm80mm90mm90mm

Epaisseur de polystyrène extrudé généralement utilisée en service froid:
DN <100mm100mm<DN
DN<200mm
200mm<DN
DN<350mm
350mm<DN
DN<500mm
Surface plane
de 0°C à -20°C50mm50mm60mm60mm60mm
de -20°C à -40°C60mm70mm80mm80mm80mm


©Copyright 2013-2019. Droits réservés